SAINT JANVIER ET SES COMPAGNONS, MARTYRS.

19 SEPTEMBRE


L'an 305. — Janvier, évêque de Bénévent, fut arrêté durant la persécution des empereurs Dioclétien et Ma.xirnien, etconduit comme chrétien à Nûle, devant Timothée, gouverneur de la Campanie. Après que sa constance eut été mise à l'épreuve de divers tourments, il fut jeté dam une fournaise embrasée, d'où il sortit sans aucun mal, la flamme ayant. respecté même ses vêtements et jusqu'à ses cheveux. Ce prodige excita la colère du magistrat, qui fit tirailler le corps du martyr jusqu'à rupture des nerfs et dislocation des men dires. Cependant Festus, diacre de Janvier, et Didier, son lecteur, furent arrêtés et chargés de chaînes ainsi que le saint évêque, plis traînés devant le char de Timothée jusqu'à Pouzzoles. Là ils furent jetés dans la prison, au milieu d'autres confesseurs condamnés aux hèles, parmi lesquels se trouvaient Sosie et Procule, diacres l'un de Misène, l'autre de Pouzzoles, ainsi que les laiques Eutychès et Acace. Le lendemain on les exposa tous aux bêles dans l'amphithéátre. Mais ces animaux, oubliant leur férocité naturelle, vinrent se coucher aux pieds de Janvier. Le gouverneur attribua ce fait à des enchantements, et prononça la sentence de mort contre les martyrs de Jésus-Christ. Tout à coup, par un juste châtiment de Dieu, il fut privé de la vue. Il la recouvra, grâce aux prières du bien-heureux évêque. Ce miracle fit embrasser la foi de Jésus-Christ à environ cinq mille personnes. Le juge ingrat, au lieu de se laisser désarmer par un si grand bienfait, tomba dans une espèce de rage en voyan t la conversion d'une telle multitude; il avait peur surtout des décrets des empereurs, et il fit décapiter Janvier avec ses compagnons. Les villes voisines, animées par le désir de s'assurer chacune dans l'un de ces martyrs un protecteur auprès de Dieu, prirent à l'envi le soin d'ensevelir les corps. Les habitants de Naples, sur un avis du Ciel, donnèrent la sépulture aux res-tes de saint Janvier. Ces précieuses reliques, transportées plus tard à Bénévent, et ensuite à l'abbaye de tllonte-Ver gine, furent enfin ramenées à Naples et déposées dans la cathédrale de cette ville. Beaucoup de miracles les glorifié_ i ent. Le plus mémorable est celui qui arrêta les irruptions du Vésuve. Des globes de feu qui s'échappaient du volcan et menaçaient de porter la ruine et la dévastation dans les contrées ve,isines, et même dans les provinces éloignées, s'éteignirent plus d'une fois par la vertu de saint Janvier, Un autre prodige non moins remarquable, c'est que le sang du martyr, qui se conserve desséché dans une fiole de verrC lorsqu'il est mis en présence de la tête du même saint, se liquéfie et se met en ébullition, comme s'il venait d'ètr. répandu : merveille qui s'est accomplie jusqu'à ce jour.
 

PRATIQUE. — Prions Dieu pour ceux qui nous font du mali demandons surtout au ciel pour eux la conversion et le salut.
 

PRIÈRE, — O Dieu, qui nous réjouissez par la fète annuelle de vos saints martyrs Janvier et ses compagnons, accordez-nous, dans votre miséricorde, d'are animés par l'exemple de ceux dont les mérites nous apportent tant òe joie. Ainsi soit-il.
 

 

 

 

 

Le miracle de saint Janvier[modifier]

La légende du saint (voir plus haut) raconte qu’à Antignano, le samedi précédent le 1er jour de mai du début du IVe siècle, lors du transfert de son corps vers sa catacombe, le sang se liquéfia lorsque les deux ampoules contenant le sang desséché furent approchées de sa dépouille par sa parente.

Ce phénomène a ensuite été attesté pour la première fois à Naples le 17 août 1389. À noter que la liquéfaction ne nécessita pas ce jour-là que les fioles soient approchées de la dépouille puisque, de 1156 jusqu’en 1480, celle-ci était secrètement dissimulée sous le maître autel de l’abbaye de Montevergine à Avellino. Depuis, le phénomène se produit régulièrement lors de cérémonies organisées spécifiquement à Naples.

Néanmoins, à ce jour, l’Église ne s’est pas prononcée officiellement sur le caractère miraculeux du phénomène.

Le « miracle » de la liquéfaction du sang de saint Janvier est célébré habituellement trois fois par an2 :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Janvier_de_B%C3%A9n%C3%A9vent